mardi 25 août 2015

17h17, En l'an 2020

Sur mes photographies au d’ssous des genoux
Sept milliards de petons qui courent après nous
C'est sympa, c'est marrant et m’souviens des tiens
Quand j’étais ta moitié, je voulais les tiens

On posera tes chaussures, tes talons en fer
Sur un bout de dressing, ou voir même par terre
Et on jouera longtemps avec des refrains
Quand t’étais ma moitié,  je voulais les tiens

Moi j'aurai les cheveux blancs Je s'rai vieux demain
Quand t’auras ta moitié, il voudra qu’les tiens

Petite femme, tu viens d'éclore comme un ange humain
Tout petit bout d’femme, qui m’tend la main
Pour faire ses premiers pas
Petite femme, poser dans ton salon
C'est un peu comme, Atteindre la perfection
Petite femme, tu ne baisse jamais les bras 
  Et tu poseras tes pieds à l'heure des repas
On chauffera nos regards sur nos yeux de soies
On se fera du pied pour aller plus loin
Quand j’avais ma moitié, je voulais qu’les siens

Je regrette ces moments où j’me sentais bien
Quand j’avais ma moitié, je voulais que les siens

Petite femme, j't’ai jamais vu mettre du vernis
Vivre au maximum, Brûler ta vie, Sans savoir où tu vas
Petite femme, partir sans rien savoir, C'est un peu comme
Marcher dans la nuit noire
Petite femme Et dire que j’attends que toi…

J’me souviens d’tes jambes douces, des moments passé

Pendant qu’ton petit, pousse, je ne fais qu’ressasser

Nos passions en commun nous étions bien

Tu étais ma moitié je voulais qu’les tiens
Sur mes photographies au d’ssous des genoux
Il manquait du vernis pour que j’devienne fou
C'est sympa, c'est marrant et m’souviens des tiens
Tu étais ma moitié je voulais qu’les tiens
Tu poseras tes valises, avec tes Kinder
Tu seras ma surprise et gard’rais l’meilleur
Et on se caressera, nos p’tits pieds coquin
Nous étions deux moitiés et ne faisions qu’un…
 
 Et tu poseras tes pieds à l'heure des repas
On chauffera nos regards sur nos yeux de soie
On se fera du pied pour aller plus loin
Quand t’etais ma moitié, je voulais qu’les tiens