vendredi 6 novembre 2015

Peton où t'es

Dites-moi d'où ils viennent
Enfin je saurais où je vais
Maintenant lorsqu'on les cherchent bien
On finit par les trouver
On dit qu'ils sont jamais très loin
Qu'ils partent très souvent travailler
Maintenant "sous l’bureaux c'est bien"
Bien mieux qu'être totalement mouillé
Pas vrai ?


 Où sont tes petons ? Dis-moi donc où qu’ils sont ?
Sans devoir les caresser, je sais qu’ils sentent bon
Ah sacré petons, Dis-moi où ils sont caché ?
Ça doit, faire au moins mille fois que j'ai
compté tes doigts…. d’pied….



[Refrain] (x2)
Où t'es, peton où t'es ? Où t'es, peton où t'es ?
Où t'es, peton où t'es ? Où, t'es où, t'es où, peton où t'es ?

  Quoi, qu'on y croit ou pas
Y aura bien un jour où les tickling plairont
Un jour ou l'autre on f’ra tous du licking
Et d'un jour à l'autre on r’gadra des dangling
Seront-ils détestables ?
Seront-ils admirables ?
Des snifeurs ou des lubies ?
Dites-nous qui donne naissance au fétichiste en sables ?
Ah dites-nous qui, tient,
Tout le monde sait comment on peut les masser
Mais personne sait comment faut les lécher
Monsieur Je-sais-tout en aurait hérité, c'est ça
Faut l'sucer d'son orteil ou quoi ?
Dites-nous où c'est caché, ça doit
Faire au moins mille fois qu'on a, bouffé nos doigts, d’pied….

 
[Refrain]
Où t'es, peton où t'es ? Où t'es, peton où t'es ?
Où t'es, peton où t'es ? Où, t'es où, t'es où, peton où t'es ?

 
Où sont tes petons ? Dis-moi où sont ton petons ?
Sans devoir les caresser, je sais qu’ils ne marchent pas
Ah sacré petons, Dis-moi où sont caché ?
Ça doit, faire au moins mille fois que j'ai
Compté tes doigts, d’pied !